Les pilotes sont soumis aux divers mouvements de l’atmosphère : vents et courants verticaux d’autant plus dangereux lorsqu’ils sont près du sol. Le vent se heurtant au relief, les rebonds de l’air sur les surfaces perturbent l’écoulement de l’air et provoquent des tourbillons ou des mouvements imprévisibles. La mer a une influence sur le climat qui se traduit par des conditions particulières pour le pilote. L’eau a une inertie thermique plus importante que l’air : elle se refroidit ou se réchauffe moins vite. Une grande étendue d’eau, comme un océan, joue un rôle de régulateur : elle limite le refroidissement de l’air en hiver et son réchauffement en été.

Producteur : curiosphere.tv / EFSC
Réalisateur : EFSC
Année : 2008