Sortie club à Saint-Rambert d'Albon
        Deux mois se sont passés depuis la sortie en Aquitaine, avec Pascal et Jean-Luc. Depuis, j'ai effectué quelques vols en Camarague et en Provence avec des amis et collègues. Aujourd'hui, c'est une sortie club, donc je décide de prendre mon matériel vidéo.  Effet finale coupe du monde conjuguée à une machine tombée en rade la veille, nous serons finalement sept pilotes au lieu des quatorze prévus initialement. Peu importe, nous maintenons la sortie avec seulement trois appareils : CTLS, Cessna 152 et Cessna 172.

      Aujourd'hui, je serais en CTLS avec Patrice, ami et instructeur de la première heure. Je ferais la branche aller, et lui le retour. Après un briefing en salle "Mermoz" de aéro-club, nous regagnons le tarmac. Les machines sont prêtes et les pilotes aussi. Comme à chacun des vols effectués ensemble, la bonne humeur est déjà de mise bien avant de monter à bord de l'appareil. La navigation du jour sera des plus simples, c'est tout droit !

     On va cheminer le Rhône jusqu'à Saint-Rambert situé au grand sud de Lyon, en prenant soin d'éviter les zones P disséminés le long du fleuve. C'est le Cessna 152 qui décolle le premier, suivi quelques minutes après de notre CTLS et du Cessna 172. Pour les deux derniers appareils, nous communiquons entre nous via le COM2 réglé sur 123.45. C'est sympa de se voir et de s'entendre du long. On se croirait dans une session en vol réseau sur Prepar3D. Passons Montélimar, avec Patrice, nous décidons de tirer à l'ouest de Valence pour éviter la CTR et se mettre à 1000 ft sol ou plutôt 1000 ft eau au dessus du Rhône que je chemine jusqu'à Saint-Rambert. Patrice me propose une intégration rapide en tour de piste, ce qui me permet de retravailler les virages à forte inclinaison, c'est un régal que la vidéo ne restitue pas aussi bien que je l'aurais pensé.

     Arrivé sur le parking en herbe PAPA1, je coupe le moteur après un vol d'une heure dix bloc-bloc. Les trois appareils se parkent à la suite, dans les 3 minutes, nous sommes synchros sur notre arrivée, et désormais tous alignés au sol.  Direction les locaux d'Aéro-Rétro où nous amis nous accueillent ce jour, et quel accueil ! une journée barbecue, à l'ombre des platanes à deux pas des hangars où trônent des appareils exceptionnels, et certains sont en parfait état de fonctionnement ...

     Milieu d'après midi, le temps commence à se gâter, les TAF nous avaient prévenu d'une arrivée de cellules orageuses par le Massif Central, et c'est le cas. Ca bourgeonne pas mal maintenant, et quelques averses alourdissent cette sensation de moiteur ressentie. A la météo, c'est du 35° qui nous attend dans la cité des papes ; pour l'arrivée, il va encore faire chaud sur le tarmac de LFMV.

     Vol retour, c'est Patrice qui sy colle. Après un décollage face au sud, c'est une intégration en passage bas à contre QFU pour saluer nos hôtes. Peu avant Montélimar, un vol en patrouille entre notre CTLS et le Cessna 152. Peu de temps après, se sera une finale en piste 17 à LFMV, établis sur l'ILS pour tester la capacité du pilote automatique du CTLS à tenir le plan et l'axe. Nous posons notre machine, alors qu'à ce même moment, l'équipe de France de football bénéficie d'un penalty dans sa finale de coupe du monde. Autant dire que lors de ce vol retour, nous avons entendons quasiment aucun trafic, et que les ATC étaient bien silencieux également.  Une journée fort sympathique, à renouveler à priori tous les premiers dimanches du mois à compter de septembre ...

     Suite à des soucis de capture audio, malgré des tests d'avant vol, que j'attribue au casque ANR actif de Patrice, j'ai du monter le film en ne conservant que certaines séquences clés, entremêlées de bandes sons musicales pour meubler les vides. Un film d'une petite demi heure, en ce mois de Juillet en Provence et Drome provencale.